Qui bénéficie le plus de la psychanalyse et de la psychothérapie psychanalytique ? · Blog Psychanalyste à Madrid

Qui bénéficie le plus de la psychanalyse et de la psychothérapie psychanalytique ?

Précédent Suivant
(0) 02/03/2016 15:49h
Qui bénéficie le plus de la psychanalyse et de la psychothérapie psychanalytique ?

Il existe actuellement de nombreuses écoles de psychothérapie –telles que la psychanalyse, la thérapie cognitivo-comportementale, la thérapie systémique, les thérapies humanistes, etc.–  basées sur des fondements théoriques divergents, et proposant des traitements différents.
 
Bien que chacune de ces écoles ait prétendu historiquement, ou prétend toujours, dans certains cas, qu’elle est valable pour tous ceux qui recherchent de l’aide psychologique, il nous faut reconnaître que cela n’est pas un fait avéré.
 
Outre les attentes concrètes du futur patient, sa personnalité l’amène probablement à être plus réceptif à un type d’aide qu’à un autre. Les différences les plus marquantes entre les personnes se manifestent sur l’axe de la tolérance à la frustration, sur la localisation des problèmes et sur le degré d’autonomie de chacun.
 
En ce qui concerne la psychanalyse et la psychothérapie psychanalytique, il existe certaines dispositions de personnalité –qui ne s’expriment pas nécessairement dans toutes les situations, mais qui demeurent centrales– sans lesquelles il est difficile qu’une personne puisse en tirer un grand profit.
 
Quelles sont-elles ?
 
Partons de la base selon laquelle la psychanalyse et la psychothérapie psychanalytique reposent sur des prémisses fondamentales, notamment :

  1. l’origine des difficultés émotionnelles est principalement interne et inconsciente ;
  2. leur traitement s’appuie sur un engagement incontournable envers la recherche de la vérité interne, quelle qu’elle soit ;
  3. l’immense complexité de la psyché demande du temps pour permettre de vrais changements structuraux et durables.

Ainsi, l’expérience nous montre que les personnes qui pourront bénéficier le plus largement d’une psychanalyse ou d’une psychothérapie psychanalytique sont celles qui :
 

  1. se considèrent globalement responsables de leurs vies et sont disposées à accepter la possibilité qu’elles ignorent certains aspects d’elles-mêmes ;
  2. sont essentiellement honnêtes vis-à-vis d’elles-mêmes et des autres, avec la tendance et le courage de base pour affronter la vérité, même si elle n’est pas toujours agréable, car elles comprennent que ce n’est qu’en la connaissant que l’on peut agir sur soi-même et sur le monde ;
  3. savent que, malgré le fait que nous vivons dans une époque qui a tendance à nous faire croire que toutes les satisfactions peuvent être obtenues immédiatement, les choses profondes qui valent vraiment la peine dans la vie prennent du temps.

Cela dit, il est tout aussi vrai que, parfois, une personne révèle des capacités insoupçonnées de travail psychique à mesure que le traitement progresse et y trouve un grand bénéfice, alors qu’en principe, une psychanalyse ou une psychothérapie ne semblait pas être le traitement à choisir.
 
À cela s’ajoute qu’en général, pour la majorité des patients qui suivent un traitement d’ordre psychanalytique, le sens de la responsabilité personnelle et de l’honnêteté s’intensifie progressivement, tout comme l’appréciation des valeurs profondes. 

Précédent Suivant
Psychanalyse à Madrid, Psychanalyse internationale, Psychanalyste à Madrid

Commentaires sur cet article (0)

Faîtes vos commentaires sur cet article.

Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires seront révisés avant leur publication. Votre email ne sera utilisée que pour vous signaler l'état de vos commentaires, en aucun cas elle ne sera publiée ni communiquée à des tiers. Balises XHTML autorisées: <strong>, <em>, <a>

Code de sécurité, saisissez le texte affiché dans l'image.